1 an sans voiture – Le bilan

Le matin du 10 octobre 2017, je suis passé au bureau pour dire au revoir à mes collègues, remettre mon badge et les clefs de ma voiture de société. Comme c’était une belle journée, j’ai parcouru à pieds les 5km pour rentrer chez moi. A la place de racheter une voiture, nous avions décidé avec Sophie, mon épouse, de tenter l’aventure des moyens de locomotion alternatifs. Un an après, j’ai voulu faire le point sur cette expérience.

Comme les six premiers mois nous habitions encore à Bruxelles, mais que je travaillais déjà à Liège, j’ai d’abord fait l’expérience des navettes en train, ou plutôt d’une combinaison du métro, puis du train, puis enfin du bus. De porte à porte, le trajet pouvait prendre jusqu’à deux heures, mais une fois assis dans le train, je n’avais aucun mal à me concentrer pour travailler ou lire un bouquin. Excepté bien sûr les fois où quelqu’un reniflait à côté de moi ou écoutait de la musique sans écouteurs, je trouvais même ce moment agréable. Quand un soir d’hiver, je suis arrivé à la gare fatigué et malade et que je devais attendre le bus dix minutes dans le froid pour rentrer, j’ai simplement pris un taxi.

Evidemment, on ne peut pas parler des trains belges sans parler des retards. Si vous vous voulez arriver à l’heure à un rendez-vous, prenez simplement le train avant celui que vous auriez pris normalement, sinon vous aurez l’impression de jouer à la roulette russe.

Au bout de six mois, nous sommes revenus habiter à Liège, et même en plein centre. C’est là que j’ai considéré l’achat d’un vélo. L’ennui, c’est que notre immeuble, qui date des années 50, n’a évidemment pas de parking pour vélo. N’ayant pas de voiture, nous n’avons pas non plus de garage. Je ne vous parle même pas de la possibilité de laisser son vélo attaché dehors pendant la nuit. J’ai donc fait deux choix : acheter un vélo pliable que je peux facilement monter en ascenseur et ranger dans l’entrée de notre appart et prendre un abonnement Cambio (les voitures partagées). C’est très relaxant de pédaler quinze minutes pour partir au boulot et puis c’est du sport, y compris l’hiver, à condition d’avoir une dynamo et un phare, une bonne paire de gants et un bonnet.

Il faut quand même reconnaître que rouler à vélo à Liège n’est pas de tout repos. Dans l’ensemble, les automobilistes ne roulent pas trop vite et respectent les piétons, mais le problème vient du manque d’aménagements. Les pistes cyclables s’arrêtent juste devant les plus gros carrefours, c’est-à-dire là où elles seraient le plus utiles. Il faut apprendre à sauter au-dessus des rigoles, grimper sur les trottoirs et éviter les ornières. Bref, malgré tous les avantages, je choisis souvent de faire un trajet à pieds, car il serait trop compliqué de prendre le vélo.

Nous avons la chance d’avoir une station de voitures partagées Cambio juste en face de chez nous qui nous permet de nous déplacer facilement dans la périphérie liégeoise. Via l’app, cela prend vingt secondes de réserver une voiture et bien sûr, nous n’avons jamais de problème de parking. En tout, cela nous revient environ 100 EUR par mois, ce qui est beaucoup moins cher que de posséder une voiture, plus un garage.

Dans l’ensemble, nous ne songeons pas du tout à reprendre une voiture pour l’instant mais un nouveau défi nous attend : l’arrivée d’un nouveau membre dans la famille. Rendez-vous dans un an pour voir si c’est toujours possible.

 

**

Sur les retards de trains, voyez aussi les statistiques prélevées pas le site navetteurs.be.

Commentaires

4 comments on “1 an sans voiture – Le bilan”
  1. Marie-pierre Lahaye dit :

    Belle expérience de vie qui j’espère fera des émules, Benoît et très heureuse d’apprendre la toute grande nouvelle…. Youhou

    1. benoitbouchat dit :

      Merci. En fait, le bébé, c’est déjà pour la semaine prochaine 😀

  2. E. Florkin dit :

    Tous mes voeux pour cette nouvelle et passionnante aventure!

  3. Michèle Gérard dit :

    Bravo Benoît je crois que vous avez fait le bon choix surtout que c’est une bonne économie au niveau du budget. Bienvenue au bébé et à très bientôt amitié et félicitations avec un peu d’avance.

Laisser un commentaire