Un été à Liège

Avec notre fils né au printemps, nous avons décidé de faire l’expérience de nos toutes premières vacances en famille sur la côte. Après une semaine dépaysante mais pas franchement de tout repos, nous étions contents de retrouver le confort de notre appartement. De retour le 6 juillet, nous allions passer le reste de l’été à Liège. Avec les beaux jours, mon agenda professionnel s’est peu à peu vidé, ce qui m’a permis de prendre le temps de voir de vieux amis et de flâner au hasard des nombreux événements sociaux, culturels et sportifs organisés en ville en été.

Un des touts premiers était le Festival Africain de Liège. Je suis arrivé un peu trop tard pour assister aux concerts officiels mais pas trop pour le concert improvisé de percussions, ni pour goûter la bière au sorgo dans une ambiance décontractée. J’ai vraiment envie d’en voir plus l’année prochaine.

Au rayon nourriture, j’ai aimé la première édition du Food Truck Festival au parc d’Avroy. J’y suis d’abord allé un vendredi midi avec un ami puis j’y suis retourné en famille. On fait le tour des roulotes en cherchant des yeux les spécialités les plus appétissantes et on finit par tout goûter. Il y a des cours de yoga et du mobilier en bois fait pour l’occasion. S’il avait plu, ça aurait été un désastre car rien n’était prévu pour s’abriter, mais il n’a pas plu alors c’était parfait.

IMG_4324-1267917859-1566573483970.jpg

Le Supervue et le Micro Festival se succèdent au milieu de l’été. L’un est plus techno, et l’autre plus rock, mais autant vous dire que je n’ai jamais regardé leur affiche avant de prendre ma place (d’ailleurs, je n’y connais aucun nom). J’y vais essentiellement pour y croiser du monde et un peu pour faire des découvertes. Les deux festivals proposaient f7ff2c34-a9bf-4aa9-b578-504da117df3eun dernier jour plus orienté familles et c’est le Micro qui détient la palme avec son Grand concours international de chaises musicales.  Sur la photo, vous pouvez voir votre serviteur jouant au football, une petite fille (Cléo) sur le dos. Cinq secondes plus tard, la musique s’arrêtait et nous nous précipitions sur une chaise vide avant de nous faire doubler par la gauche par le duo des gardiens de buts et nous retrouver debout et éliminés.

En matière de sport, j’ai assisté au tout début de l’été au BeerLover’s Marathon. 42 kilomètres avec un ravitaillement de bière spéciale tous les 2 kilomètres (et un d’eau tous les 5 kilomètres, tout de même). Un grand moment selon mon frère qui y participait déguisé en David Hasselhoff dans Alerte à Malibu. J’ai commencé à m’entrainer pour l’année prochaine. L’été va d’ailleurs se terminer par un autre jogging, celui des 24h de la Boverie. On peut y participer par équipe de jusqu’à 24 personnes (c’est mon cas) et faire la fête le samedi soir. Ca n’empêche pas d’encourager les athlètes qui se lancent dans l’aventure seuls et parcourent près de 180 km pratiquement sans s’arrêter. C’est aussi l’une des seules courses qui verse tous ses bénéfices à une association.

Comme la vie est pleine de choix difficiles, il y a aussi tous les événements que j’ai manqués : l’enterrement de Matî l’ohé, les projections de films en plein air au cinéma Sauvenière, la pêche aux canards géante. Il est temps maintenant de me replonger dans mon travail, mais mon agenda de l’été prochain commence déjà à se remplir.

Laisser un commentaire